16/06/2006

Un vers persan

 
Tu auras beau servir deux mille coupes de vin, ce n'est qu'en buvant que tu seras grisé

08:11 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.